RADIO(S)

Ürümqi (Chine), ville de 3 millions d'habitants, est une véritable cité policière, quadrillée par l'armée et les forces de sécurité. Des checkpoints partout, surtout devant les mosquées. Depuis un an et demi, les arrestations de musulmans se multiplient. Selon plusieurs organisations internationales, 1 million de musulmans auraient déjà été internés dans ces camps.

Torturés pour "renier l'Islam"

"Ils m'ont laissé attaché sur une chaise pendant 24 heures", raconte un homme, détendu pendant quatre mois par le régime. "Ils m'ont interrogé et torturé, avec les chaînes que j'avais aux poignets et aux chevilles, je ne pouvais pas bouger", poursuit-il, en précisant que dans ce camps, tout le monde était musulman. "Nous n'avions commis aucun crime, nous avons été arrêtés uniquement parce que nous sommes musulmans", explique-t-il. Après plusieurs tentatives de suicide, il sera finalement libéré. Selon un homme d'affaires, lui aussi détenu deux mois dans l'un de ces camps, ils ont tenté de le faire renier l'Islam. "On nous forçait à lire des livres opposés à notre religion". Après avoir longtemps renié l'existence de ces camps, Pékin affirme aujourd'hui qu'ils permettent de lutter contre le terrorisme.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/laicite/chine-des-camps-pour-les-musulmans_3024849.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager