RADIO(S)

Ladj Li prolonge son court-métrage éponyme "Les Misérables", en assumant la reprise du titre du célèbre roman de Victor Hugo sans l'adapter. Ce premier long métrage a enflammé une partie de la critique au premier jour de la projection des films en compétition.

OCS / YouTube

Natif de Montfermeil, dans le 93, Ladj Li y a créé le collectif Kourtrajmé à 17 ans, avec le soutien de Romain Gavras et Toumani Sangaré, afin de favoriser la réalisation de films. L’élément déclencheur avait été "La Haine" de Mathieu Kassovitz, prix de la mise en scène à Cannes en 1995. C’est à son tour aujourd’hui d’être sur les rangs pour la Palme d’or et la Caméra d’or, "Les Misérables" étant un premier film.

Dos à dos

Stéphane (Damien Bonnard) vient d’obtenir sa mutation de Cherbourg à Montfermeil où il intègre la Brigade Anti-Criminalité (BAC). C’est son premier jour, et pour le mettre dans l’ambiance, ses collègues Chris (Alexis Manenti) et Gwada (Djebril Didier Zonga) lui font faire le "tour du proprio". L’affaire tourne mal lors d’une confrontation entre les habitants et les Tziganes d’un cirque auxquels on a volé un lionceau de la ménagerie. La petite tête brûlée qui l'a subtilisé est interpellée, et sérieusement blessée lors de l’opération. Chris, à la tête de la brigade, tient absolument à étouffer la bavure, alors que l’incident a été filmé par un drone, ce qui pourrait mettre le feu à la cité.

Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga dans Les Misérables de Ladj Ly
Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga dans Les Misérables de Ladj Ly (Le Pacte)

Réalisateur de ce premier long métrage, Ladj Li assume marcher sur les pas de "La Haine", le film qui a déclenché sa carrière de cinéaste. S’il prend pour sujet la banlieue parisienne et sa confrontation avec les forces de l’ordre, Kassovitz la filmait du point de vue des habitants, Ladj Li la capte du point de vue des policiers. Cette inversion fait toute la différence, mais ne change pas le constat. A savoir le renvoi dos à dos de responsabilités pas toujours assumées, avec les conséquences dramatiques inhérentes, quand elles ne sont pas tragiques.

Cinéaste

Ladj Li démontre une dextérité étonnante dans l’écriture du script (cosigné avec Giordano Gederlini et Alexis Manenti qui joue Chris) ; dans sa mise en scène et son filmage. D’une progression minutieuse, le récit est ponctué de relances constantes et diverses, selon un crescendo dont chaque étape est une découverte, une révélation. Il ouvre ainsi les portes d’univers - celui de la police et de la banlieue -, qui ont leurs rites, leurs langues, leurs comportements, leurs regards. Ladj Li ne se revendique pas pour autant ethnologue.

Observateur, Ladj Li offre un constat, sans doute nourri de sa propre expérience. En cela, on ne peut taxer "Les Misérables" de manichéen. Le dernier plan n’en est que plus puissant et signifiant. Maniant une caméra inventive, il justifie ses plans aériens par la présence du drone comme élément actif du récit, ses scènes d’action sont percutantes, montées au cordeau, et une tension constante habite l’image. Ses acteurs, professionnels ou non, crèvent l’écran, avec un Alexis Manenti (Chris) en flic teigneux, plus vrai que nature. Le renvoi du titre à Hugo trouve tout son sens dans la citation finale et participe à la cohérence du film. Avec "Les Misérables" un cinéaste est né.

L'affiche des Miisérables de Ladj Ly
L'affiche des Miisérables de Ladj Ly (Le Pacte)

La fiche

Genre : Policier / Drama
Réalisateur : Ladj Ly
Acteurs : Damien Bonnard, Alexis Manenti, Djebril Didier Zonga, Issa Perica

Pays : France
Durée : 1h42
Sortie : Prochainement
Distributeur : Le Pacte

Synopsis : Stéphane, tout juste arrivé de Cherbourg, intègre la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, dans le 93. Il va faire la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, Chris et Gwada, deux "Bacqueux" d’expérience. Il découvre rapidement les tensions entre les différents groupes du quartier. Alors qu’ils se trouvent débordés lors d’une interpellation, un drone filme leurs moindres faits et gestes...

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/festival-de-cannes/cannes-2019-les-miserables-mettent-d-emblee-le-feu-a-la-competition_3444905.html#xtor=RSS-3-[culture/cinema]
Partager