RADIO(S)

Suivez en direct la conférence de presse du procureur sur l'affaire Péchier, médecin anesthésiste de Besançon soupçonné de plusieurs cas d'empoisonnements.

La conférence de presse doit débuter à 17h30.
Affaire de l’anesthésiste de Besançon : suivez la conférence de presse du procureur de la république
Etienne Manteaux, procureur de la République de Besançon, s’exprimera à 17h30.


C'est une journée décisive pour l'anesthésiste, âgé de 47 ans, qui est désormais défendu par trois avocats. Le défenseur de Carlos Ghosn,  Me Jean-Yves Leborgne est arrivé ce jeudi à Besançon. Il travaille aux côtés des avocats bisontins Me Schwerdorffer et Me Spatafora. Les trois avocats du médecin sont arrivés ensemble au palais de Justice peu après 10 heures. Une dizaine de journalistes les attendaient. Les avocats sont restés prudents mais fermes sur leur ligne de défense : "La position de Frédéric Péchier est inchangée, il conteste sa culpabilité". Interrogé sur son état après 48 heures de garde à vue, Me Schwerdorffer précise qu'"il est très fatigué mais qu'il a participé aux interrogatoires au mieux de ses possibilités. Il a essayé de donner des explications les plus loyales aux enquêteurs". Quant à Me Leborgne, il a déclaré prendre connaissance du dossier tout en remarquant que "curieusement, ces réitérations après deux ans, nous amènent à nous poser des questions". 

Le docteur Frédéric Péchier, anesthésiste réputé des cliniques de Besançon, est-il l'auteur de dizaines d'empoisonnements de patients ? Le médecin clame depuis deux ans son innocence mais la question hante de nombreux patients ou leurs familles qui espèrent une réponse après la garde à vue du médecin.

Déjà mis en examen en 2017 pour sept empoisonnements mais laissé libre sous contrôle judiciaire, avec l'interdiction d'exercer, ce médecin de 47 ans a été interrogé lors de sa nouvelle garde à vue par les enquêteurs de la police judiciaire sur une cinquantaine d'évenements indésirables graves survenus sur des patients de la clinique où il exerçait. 

"Cinquante cas ? c'est vous qui le dites" réplique Me Schwerdorffer à la question d'un journaliste, lors de son arrivée au palais de Justice ce jeudi matin. 

 

Le fil Twitter de France 3 Franche-Comté




? Lire les derniers articles sur l'affaire de l'anesthésiste de Besançon  Source de l'article : https://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/doubs/besancon/direct-affaire-anesthesiste-soupconne-empoisonnements-suivez-conference-presse-du-procureur-besancon-1669811.html#xtor=RSS-3-[faitsdivers]
Partager