RADIO(S)

Les Gafa : Google, Amazon, Facebook et Apple.
Les Gafa : Google, Amazon, Facebook et Apple. (LIONEL BONAVENTURE / AFP)

Donald Trump est semble-t-il agacé par la taxe Gafa imposée par la France. C’est la première fois que ça arrive dans l’histoire des relations entre la France et les Etats-Unis : la Maison Blanche a formellement chargé son représentant pour les affaires commerciales d’enquêter sur les effets de la taxe Gafa française, en utilisant la procédure dite 301 de la loi commerciale. Les Américains veulent déterminer si cette taxe entrave le commerce des États-Unis. Trump soupçonne ce nouvel impôt de toucher de manière déloyale des sociétés américaines, de leur porter préjudice, ce qui coûtera des emplois au pays, et fera du tort aux travailleurs américains.

Une enquête pour montrer si cette taxe est déloyale 

Déjà, il va y avoir plusieurs mois avant que soient rendues les conclusions. C’est d’ailleurs sur ce délai que la France parie pour faire retomber la pression américaine, mais cette procédure 301 est ennuyeuse parce que c’est souvent la première étape d’un processus qui débouche presque toujours sur des sanctions. Les sanctions, on les connaît, car Trump les a souvent mentionnées : ce serait une augmentation des taxes sur les produits que la France importe outre-Atlantique : le vin, le champagne, le fromage, les produits de luxe, etc. Ce serait une mauvaise nouvelle pour nos exportations. Pour l’instant, on rappelle que seuls les produits européens sur lesquels Trump a réellement augmenté les droits de douanes sont l’acier, et l’aluminium. Pour le reste, il en est resté aux menaces, notamment sur les exportations de voitures allemandes.  

La France cherche à faire retomber la pression

Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, a réagi jeudi 11 juillet aux déclarations de Trump expliquant que Paris et Washington sont avant tout alliées. Et qu’il faut régler les différends autour de la taxation des Gafa par des accords plutôt que par des menaces. En même temps, Bruno Le Maire a rappelé que la France est souveraine en matière fiscale. Paris compte beaucoup sur la réunion qui se tient la semaine prochaine en France, le G7 finance, pour discuter avec les Américains et éviter l’escalade. Si la France a adopté toute seule une taxe Gafa au niveau national, il y a toujours ce projet de mettre en place une taxation commune au niveau international, pour réguler les géants du numérique. Le projet avance bien, il est mené dans le cadre de l’OCDE, et les Américains y participent.   

Reste que Trump a déjà mis à exécution ses menaces, notamment avec la Chine. La procédure 301 a été employée plusieurs fois depuis l’arrivée de Trump à la Maison Blanche, contre la Chine accusée de concurrence déloyale. Et cela s’est traduit par une hausse des tarifs douaniers sur des centaines de produits chinois, ce qui s’est chiffré en milliers d’euros.

Source de l'article : https://www.francetvinfo.fr/replay-radio/le-decryptage-eco/le-decryptage-eco-les-nouvelles-menaces-de-trump-apres-l-instauration-de-la-taxe-gafa-en-france_3510991.html#xtor=RSS-3-[monde]
Partager